3 questions à…

Jean-Claude Bouly, directeur du Cnam en Grand Est

Verdun et Saint-Dizier aujourd’hui, Lunéville, Vittel, ou encore Saint-Avold demain. Le Cnam (Conservatoire national des arts et métiers) en Grand Est continue l’ouverture de ces hubs de compétences. Objectif : renforcer son maillage territorial en proposant une offre basée sur les besoins des territoires.

Jean-Claude Bouly, directeur du Cnam en Grand Est
Jean-Claude Bouly, directeur du Cnam en Grand Est

Que sont vos hubs de compétences ?

Ce sont des équipements territoriaux au service du développement des compétences des individus, des entreprises et des territoires. Nous structurons notre action non pas par l’offre mais par les demandes émergentes du tissu local.

Quels sont les services proposés ?

Les hubs de compétences proposent à la fois une offre clé en main distribuée en concertation avec nos partenaires et une ingénierie de formation sur mesure co-construite pour les territoires. C’est une offre «pool» où nous faisons émerger les besoins en compétences recherchées. Ces hubs sont conçus dans une logique de tiers-lieux équipés d’espaces pédagogiques et multifonctionnels et des espaces d’apprentissage assisté.

Comment se déroule les formations dans le contexte actuel ?

C’est ce que j’appelle du «présentiel-distanciel» avec des visioconférences interactives. Depuis chaque hub, le centre émetteur, nous pouvons greffer aux personnes en présentiel des individus à distance. Cette modalité permet d’apporter une offre adaptée sur un territoire délimité.