3 questions à…

Jean-Paul Daul, président de la Fédération des boulangers-pâtissiers de Meurthe-et-Moselle

Si les annonces faites par le gouvernement au niveau de la crise énergétique pour les artisans se veulent rassurantes pour l’année prochaine, il n’en demeure pas moins que la problématique demeure. La casse apparaît inévitable, notamment, pour les boulangers-pâtissiers.


    Jean-Paul Daul, président de la Fédération des boulangers-pâtissiers de Meurthe-et-Moselle

    À l’instar de nombreux artisans, les boulangers-pâtissiers doivent faire face à une hausse vertigineuse des coûts de l’énergie, les aides mises en œuvre sont-elles suffisantes ?Les aides sont présentes mais les obtenir et souvent très complexe d’un point de vue administratif. Nous avons rencontré au début du mois le ministre de l’Artisanat à l’occasion de l’entrée de la baguette au patrimoine im...

    La lecture de cet article est reservée aux abonnés


    Les Tablettes Lorraines

    Il vous reste 79% à découvrir. Abonnez-vous !


    A partir de 3€/mois


    Je me connecte Je m'abonne