ESS - Formation

Maneko s’installe à Toul

Maneko s’installe à Toul
Maneko s’installe à Toul

Nom de code : Maneko. Signes particuliers : centre de recyclage et de reconstruction de matériels d’entretien des accotements routiers et des engins de voirie et futur pôle de formation s’inscrivant dans une démarche RSE (Responsabilité sociétale des entreprises). Filiale du groupe lorrain Actibac (groupe familial dont Christophe et Jacques Bachmann sont respectivement dirigeant et fondateur) avec comme enseigne phare le constructeur Noremat (leader français du matériel pour l’entretien des accotements routiers et la valorisation de la biomasse), cet établissement de remanufacturing d’engins de voirie vient de prendre possession de ses locaux sur le site en reconversion des anciennes usines Kléber à Toul. «Nous œuvrons pour l’insertion professionnelle, en formant dans nos ateliers des jeunes apprentis et des personnes en reconversion professionnelle, accompagnés et encadrés par une équipe de techniciens et formateurs expérimentés», expliquent les dirigeants. Ce centre de reconditionnement d’engins sert de support au développement d’un pôle de compétences fédérant les entreprises locales en offrant un outil de formation de techniciens de maintenance. «Avec nos partenaires, nous contribuerons ainsi à répondre à la pénurie de candidats sur des métiers en devenir.» Pôle emploi conduit actuellement le recrutement d’une douzaine de candidats pour la première session de formation annoncée pour le 18 janvier. 30 nouveaux emplois ont déjà été créés. Ce centre de formation est soutenu financièrement par la région Grand Est et Pôle emploi. Les constructeurs et distributeurs de matériels, à l’image des sociétés Mathieu (groupe Fayat) et la Coopérative Agricole Lorraine se sont portées candidates pour prendre part au projet aux côtés de Noremat pour la mise à disposition de techniciens formateurs et le recrutement des futurs candidats. Les parcours de formation sont développés en partenariat avec l’association Envie, l’Éducation nationale (notamment le lycée professionnel du toulois et le lycée des métiers entre Meurthe et Sânon) et le Greta.