Meuse : L'hôtellerie-restauration a besoin de main d’œuvre

Meuse : L'hôtellerie-restauration a besoin de main d’œuvre
Meuse : L'hôtellerie-restauration a besoin de main d’œuvre

Pour répondre aux besoins en recrutement des opérateurs du secteur Hôtellerie – Restauration, le Centre de Formation d’Apprentis Louis-Prioux (CFA) de Bar-le-Duc a participé à la 9ème édition du Salon de la Gastronomie. Objectif de la manœuvre : rechercher de nouveaux apprentis.

A l’instar de divers secteurs stratégiques, l’industrie touristique a été gravement impactée par la pandémie de Covid 19. Dans ce sens, les restaurateurs et les hôteliers de la région Grand-Est manquent cruellement d’une main d’œuvre qualifiée capable de les aider dans la poursuite de leurs activités. A Bar-le-Duc, le CFA dispose d’au moins une cinquantaine d’offres d’emploi insatisfaites. Elles concernent pour la plupart les métiers de cuisine et de service en salle.

Pour palier à cette insuffisance, le centre spécialisé dans la formation en alternance des apprentis a fait le déplacement jusqu’au Salon de la Gastronomie. Ce dernier avait lieu du samedi 26 au dimanche 27 septembre 2020 à la Barroise. L’optique était d’aller à la rencontre du public afin de présenter les opportunités disponibles et  de recruter de nouveaux talents. Rappelons que le CFA de Bar-le-Duc place le développement constant du secteur de l’hôtellerie-restauration dans la région au cœur de ses priorités.